Umoja

Il y a 6 produits.

Affichage 1-6 de 6 article(s)

Filtres actifs

BITON - UMOJA

Le Bogolan invite à la découverte de nouvelles terres à travers la beauté des motifs et symboles réalisés à main levée.
Le Bogolan est une technique traditionnelle de peinture et teinture végétale pratiquée en Afrique de l’Ouest. Cet art typiquement manuel, utilisant des produits naturels, est issu de la rencontre de l’argile, de la forêt (écorces, feuilles) et du coton. Il constitue un moyen d’expression pour les artisans.
Le tissu Bogolan porte en lui la joie, la convivialité et l’amour qui entourent sa réalisation. Les couleurs et motifs chargés de messages offrent un récit d’évènements réels et mythiques. C’est un voyage à la découverte de la richesse du pays Dogon au cœur des rites et mythes traditionnels.

YENENGA - UMOJA

Cette étoffe est tissée par des artisanes du centre de tissage crée par Élisabeth dans les années 70. Ce centre a pour but de faciliter l’insertion professionnelle des femmes les plus fragilisées et victime d’un patriarcat violent.
Nous associons ce modèle avec le liège, excellent substitut à certains dérivés du pétrole ainsi qu’au cuir animal. Doux et imperméable, le liège se dégrade de façon naturelle, sans créer de résidus toxiques.
Minimaliste et discret, le modèle Yenenga est idéal pour adopter un style décontracté, classe et urbain.
Produit conçu sans aucune matière d’origine animale.

SINGOU - UMOJA

Avec ses rayures bleues, blanches et noires, le «Godé » est une étoffe traditionnelle mythique du Burkina. Portée par les reines du royaume Mossi, cette tenue permettait la distinction entre les nobles et les autres membres de la société.
Cette étoffe est tissée par des artisanes du centre de tissage crée par Élisabeth dans les années 70. Ce centre a pour but de faciliter l’insertion professionnelle des femmes les plus fragilisées et victime d’un patriarcat violent.
Nous associons ce modèle avec le lubbugo ougandais, écorce d’arbre inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Avec son style dépareillé, le modèle Singou vous permettra d’adopter un look unique.
Produit conçu sans aucune matière d’origine animale.

LÉPI-INDIGO - UMOJA

Pour ce modèle Lépi, nous avons sélectionné une toile en indigo brut avec des motifs illustrant les faucilles. Ces motifs symbolisent l’environnement traditionnel entre artisanat et agriculture dans lequel baignent les teinturiers.
Nous associons ce modèle avec le lubbugo noir ougandais, écorce d’arbre inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Pour obtenir la coloration noire, l’écorce est enterrée pendant plusieurs jours afin de bénéficier de l’oxydation de la terre. L’écorce d’arbre est par ailleurs une alternative écologique au cuir.
Produit conçu sans aucune matière d’origine animale.

ÉTOILES DE CAP-VERT - UMOJA

Patrimoine historique en voie de disparition, Maï a créé son atelier d’art à Saint-Louis au Sénégal, dans le but de sauvegarder ce savoir-faire ancestral et soutenir ces tisserands qui n’arrivent pas à vivre dignement de leur art.
La particularité du tissu Manjak réside dans la technique du tissage. Deux à trois artisans par métier à tisser sont nécessaires pour réaliser cette étoffe traditionnelle. Un savoir-faire qui demande précision et patience.
L’élégance et la beauté des motifs de ce modèle tirent leur origine du Cap-Vert. Les étoiles représentent les dix îles composant l’archipel. Nous associons ce modèle avec le lubbugo ougandais, écorce d’arbre inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO.
Produit conçu sans aucune matière d’origine animale.

CARAVELA - UMOJA

Produit au Portugal, le liège est un excellent substitut à certains dérivés du pétrole ainsi qu’au cuir animal. C’est un tissu de grande qualité, à la fois très résistant et imperméable.

Cette matière, naturelle, vegan et écologique se dégrade complètement de façon naturelle, sans créer de résidus toxiques. Sa récolte est un processus complètement écologique : les chênes-lièges sont soumis à un simple processus d’écorçage qui ne requiert pas d’élaguer, ni d’abîmer les arbres.

Le nom Caravela tire son origine de l’époque des grandes découvertes maritimes portugaises. Les constructeurs de caravelles utilisaient les bois du chêne-liège pour fabriquer les parties des bateaux exposées aux intempéries.

Produit conçu sans aucune matière d’origine animale.